Comment le MBTI peut vous aider dans le management de vos équipes ?

10/09/2019

Aucun commentaire

Aujourd’hui parlons peu, parlons bien, parlons relations humaines et management !

En tant que chef de projet il est impératif de savoir jongler entre vos objectifs et les relations avec vos collaborateurs. Facile à dire, mais dans certaines situations l’aspect humain est parfois relégué au second plan sous l’effet du stress ou dans des situations dites “de crise”…

Alors comment éviter des tensions inutiles ?
Comment favoriser la communication et la coopération au sein d’une l’équipe ?
Comment s’appuyer sur les forces et les préférences de chacun pour atteindre les buts fixés ?

Et bien chez TPZ nous n’avons pas la science infuse (et encore moins de doctorat en psychologie) mais nous nous sommes penchés sur ces problématiques et il semblerait que l’on puisse trouver des éléments de réponse dans le MBTI.

Le MBTI ? Qu’est-ce que c’est ?

Le MBTI ou “Myers Briggs Type Indicator” est un indicateur psychologique qui a pour objectif de déterminer le type de personnalité d’un individu parmi 16 profils. Cette méthode, développée dans les années 60 par Isabel Briggs Myers et Katherine Cook Briggs s’appuie sur la théorie des types psychologiques du psychiatre Carl Gustav Jung.

Ce test repose sur quatre dimensions de “préférences” pour répartir les individus entre ces 16 profils :

  • D’où l’individu tire son énergie et vers quoi il l’oriente : Extraversion (E) ou Introversion (I)
  • Le moyen par lequel l’individu recueille spontanément des informations provenant de son environnement et auquel il aura tendance à accorder plus de crédit : Sensation (S) ou iNtuition (N)
  • Le processus auquel l’individu préfère se fier pour prendre des décisions : Pensée (T) ou Sentiment (F)
  • La façon dont l’individu aborde le monde extérieur : Jugement (J) ou Perception (P)

En fonction des réponses données, il en ressort une combinaison de lettres qui correspond à l’un des 16 types de personnalités existant dans ce modèle. Ces 16 profils étant eux mêmes répartis dans 4 grandes catégories :

  • Analystes
  • Diplomates
  • Sentinelles
  • Explorateurs

Si cela vous intéresse de découvrir le vôtre voici le lien vers la version gratuite du test MBTI.

Attention tout de même : avec cette version gratuite vous obtiendrez certes un auto-diagnostic en un peu moins de 15 minutes, mais il est préférable, pour plus de fiabilité, de passer ce test en compagnie d’un professionnel agréé. Cela permet notamment d’aller plus loin dans le compte-rendu final. Ou si vous comptez faire passer ce test à vos collaborateurs, il est vivement conseillé de suivre une formation au préalable, afin de les accompagner au mieux dans la restitution des résultats.

Quelle utilité dans le domaine professionnel ?

Même s’il est vrai que ce test est d’abord utile en terme de développement personnel, puisqu’il aide à cerner au mieux sa propre personnalité ainsi que ses interactions avec les autres, de nombreux directeurs RH, managers, coachs et professionnels du développement en entreprise s’orientent vers ce dernier pour résoudre certaines problématiques liées aux relations humaines qui peuvent se présenter dans leurs sociétés. Ou simplement pour permettre à leurs équipes de mieux se connaître, de mieux se comprendre et par conséquent de mieux travailler ensemble.

Chez TPZ nous avons aussi sauté le pas (pour être honnête nous nous sommes contentés de la version gratuite, pour une première approche) et avons identifié de nombreux profils au sein de notre équipe. C’est simple, personne n’a le même !

Nous avons donc au sein de la team une majorité de Diplomates  avec un Protagoniste, un Avocat et un Médiateur. On trouve également deux Analystes (un Commandant et un Architecte) ainsi que deux Explorateurs (un Entrepreneur et un Amuseur). Et seulement une personne de la catégorie Sentinelle, représentée par un Défenseur.

Des résultats très instructifs qui éclairent et explicitent certaines réactions, certaines attentes et donnent un aperçu des besoins de chacun.

Que faire de ces résultats au quotidien ?

La première étape après le passage de ce test est de partager les résultats de façon collégiale et d’échanger sur ces derniers avec bienveillance. Cela permet de mieux appréhender le mode de fonctionnement de chacun (zone de confort, zone d’effort, source de stress, attentes et objectifs personnels…) tout en posant les bases pour construire ou consolider une relation de confiance entre les membres d’une même équipe. La communication entre ces derniers s’en voit améliorée par extension tout comme la cohésion globale de l’équipe.

Pour le manager c’est un bon moyen également d’adapter son style de leadership en fonction de son profil et de celui qu’il a en face de lui. Par exemple il n’utilisera pas les mêmes arguments selon s’il échange avec un profil qui privilégie la “sensation” ou avec un profil qui préfère “l’intuition”. Ou bien, il saura mieux répartir les moments d’expression dans une réunion en tenant compte des préférences de chaque profils (extraversion / introversion).

Mais surtout il pourra s’appuyer sur les forces et les compétences (diplomatie, organisation, capacité à synthétiser…) de chacun pour distribuer les missions nécessaires à la réalisation d’un projet.

Un peu de nuance pour terminer

Que vous vous vous soyez dit “Mais oui c’est tout moi !” ou “Ca ne me correspond pas tout à fait / pas du tout”  (nous avons au moins deux cas dans la team) lors de la découverte de votre résultat, il faut garder en tête que nous restons des êtres humains et que notre humeur et notre comportement sont variables en fonction de tout un tas de facteurs. Le fait que vous ayez plutôt tendance à naturellement faire appel aux sentiments plutôt qu’à la pensée, pour prendre une décision, ne veut pas forcément dire que vous ne faites jamais appel à la pensée. Et inversement…

Ce test a pour but de mettre en évidence les processus inconscients vers lesquels chaque individu tend naturellement. L’idée n’est pas de coller un coup de tampon indélébile “extraverti” / “introverti” ou “penseur” / “sentimental” sur votre front ou celui de vos collègues.

La personnalité de chacun est complexe et ne peut se résumer à un résultat.
Il faut plutôt voir ce dernier comme une grille de lecture pour mieux vous comprendre et vous faire comprendre. Voire comme un outil permettant de mettre en place (en groupe ou individuellement) des alternatives conscientes à ces penchants naturels.

De votre côté, si vous avez-déjà passé ce test et que vous avez trouvé les résultats pertinents (d’un point de vue personnel, au sein d’une équipe) ou contraire, que cette expérience vous a laissé complètement sceptique, n’hésitez pas à nous faire part de votre vécu !

Nous sommes curieux d’avoir vos avis sur le sujet 🙂