Les thèmes WordPress (et pourquoi on ne les conseille pas !)

24/08/2018

Aucun commentaire

Chez TroisPointZéro, nous accompagnons nos clients lors de la conception de sites Web. Notre objectif principal est de livrer un environnement à la fois fonctionnel et facilement administrable. Nous nous attachons également à respecter les normes de référencement naturel, que l’on nomme de manière assez barbare « optimisation SEO ».

 

Une étape primordiale lors de la phase de conception concerne l’univers graphique qui sera proposé au visiteur. C’est cet aspect qui donnera une identité unique au site et lui permettra d’attirer les foules. Un site bien organisé avec un design friendly aura beaucoup plus de chance de captiver l’utilisateur qu’un site Web trop chargé ou austère.

Suivant le budget alloué à cette phase du projet, il est possible d’opter pour un design sur-mesure conçu par un webdesigner, ou au contraire de passer par un Template. Un Template est un design “prêt à porter” qui pourra tout de même être retouché afin d’apporter des éléments de charte indispensables.

Le temps de développement, l’expertise artistique nécessaire et le budget correspondant seront bien entendu très différents dans les deux cas.

Dans le cadre d’un développement WordPress, l’accent est souvent mis sur la rapidité de développement et un budget qui limite les développements à l’essentiel. Cela tombe bien, le CMS repose justement sur l’exploitation de thèmes qui permettent d’habiller en un clin d’oeil le site.

Alors coup de baguette magique ? Ce n’est pas aussi simple que ça… ce serait trop beau…

Templates et thèmes WordPress

Un thème WordPress représente l’identité visuel de votre site, c’est à dire un panel d’éléments visuels pré-formatés (voir entièrement formatés), comme par exemple un bouton d’action, un bloc de texte, les couleurs…

Ce qui est important à comprendre, c’est que côté prestataire, ces éléments ne sont pas à intégrer entièrement. Cela permet immédiatement au client d’avoir un aperçu du design, sans parler de l’adaptation responsive de chaque élément du design qui fait partie intégrante de chaque site.

Maintenant que vous visualisez l’intérêt d’un thème, je vais vous présenter les 2 types de thèmes existants.

En effet, si vous vous êtes déjà baladés sur les différents sites référençant des thèmes (ThemeForest, CodeCanyon, …), vous avez surement remarqué des thèmes WordPress ET des thèmes HTML.

La distinction entre les 2 types est très simple (si vous connaissez le principe du CMS WordPress) :

  • les thèmes WordPress (PHP) sont un ensemble d’éléments graphiques (bouton, couleurs, etc..) et d’éléments fonctionnels, comme par exemple le plus commun : la gestion d’un slider (carrousel). Pour résumer tous les aspects (ajout, suppression, affichage) sont déjà développés.
  • les thèmes HTML sont simplement des ensembles d’éléments graphiques.

Maitenant les bases sont posées ! Désormais il vous sera plus facile de comprendre la suite de l’article. Vous comprendrez notamment pourquoi chez TroisPointZero nous n’utilisons pas de thèmes WordPress.

1. Des fonctionnalités inutilisées

Chaque projet contient des fonctionnalités différentes mais à chaque projet ne correspond pas un thème.

Effectivement, beaucoup trop de thèmes WordPress contiennent des fonctionnalités inutiles qui par conséquent alourdissent le site. Prenons l’exemple de la gestion d’utilisateur. Dans le cas d’un site vitrine, le client ne souhaitera pas forcément les gérer via un formulaire de connexion/inscription.

Vous allez me dire, pourquoi ne pas simplement supprimer la fonctionnalité ? Fausse bonne idée ! Allons faire un tour au second point.

2. Pertinence & maintenance du code

Par expérience, un thème WordPress est la plupart du temps composé d’énormément de code. Résultat : la maintenance du code, ainsi que l’ajout de fonctionnalités s’avèrent terriblement compliqués.

De plus, dans la plupart des cas, le temps d’adaptation au code suivant la pertinence du créateur (propreté de codage, arborescence, mécanique de découpage des fichiers, etc …)  prend autant de temps que de développer soi-même la fonctionnalité.

3. Temps de chargement

En parallèle des problèmes de maintenance, la présence d’une masse importante de code dégrade de manière directe les performances d’un site. Par exemple le temps de chargement impacte votre référencement et donc  la visibilité de votre site.

Prenons un cas concret ! L’un des projets sur lequel nous sommes intervenus avait un temps de chargement de sa page d’accueil d’environ 6 à 7 secondes.  Après refonte, le temps était d’environ 1 à 2 secondes.

La résolution de ce problème de performance n’aurait jamais abouti si nous avions réalisé une revue de code sur un template WordPress. En effet le budget aurait été beaucoup plus important!

4. Sécurité

Enfin, encore un aspect important qu’il est difficile de prévoir avant (même après l’achat d’un thème WP) : la sécurité.

Nous en revenons toujours aux mêmes problèmes : une masse importante de fonctionnalités apporte une masse importante de code qui rend difficile la lecture du code, et donc l’étude sur la sécurité du code notamment sur un CMS comme WordPress qui évolue constamment avec toujours de nouvelles fonctions. Nous n’avons donc aucune certitude sur l’existence d’une possible faille de sécurité.

En conclusion …

Vous l’aurez compris, chez TroisPointZero, nous n’utilisons plus de thèmes WordPress pour nos projets WP afin de garantir un travail qualitatif, performant et sécurisé.

Aussi nous préconisons l’achat de thème HTML / Bootstrap à nos clients.

Je conclurais cet article, en précisant  que tous les points évoqués précédemment résultent de nos différentes expériences.

Bien entendu certains thèmes WordPress peuvent être adaptés à un projet, optimisés, performants et sécurisés. Et vous, vous utilisez des thèmes wordpress ? Vous en êtes content ?